Comment Lolita, jeune titulaire,
a été épaulée par Winpharma !

Devenir titulaire, c’est faire face à de nombreux défis. Le premier : renoncer à être parfaite ! Lolita a frôlé le burn-out avant d’apprendre à ralentir. Les séminaires Winpharma et les échanges avec d’autres pharmaciens ont joué un rôle important pour elle. Mais la création de nouveaux liens ne suffit pas : pour être plus sereine, il lui fallait aussi gagner du temps et mieux maîtriser son stock ! Et c’est là que l’automatisation des commandes intervient.

Les modules Winpharma utilisés par Lolita
winAutopilote
Demander plus d’informations
Son parcours
Winpharma selon Lolita
Son expérience winAutopilote
Sa vision
Son parcours

Comment êtes-vous devenue pharmacienne ?

 

J’ai toujours été attirée par le domaine de la santé. Petite, j’aimais jouer au docteur, soigner des malades... J’ai d’abord voulu être sage-femme, puis vétérinaire. J’étais une élève très scolaire, sérieuse et appliquée, mais qui manquait de confiance en elle. En terminale, un test d’orientation m’a aidée à me décider pour des études pharmaceutiques. Je me souviens de la réaction de la conseillère : « Tu n’es pas faite pour ça, tu n’as pas les épaules assez solides ! » Si je la revoyais aujourd’hui, je pourrais lui montrer jusqu’où je suis arrivée. Toute ma carrière, j’ai fonctionné comme ça : quand j’ai peur de prendre une décision, quand je pense que je ne serai pas à la hauteur... je me lance quand même, et ça marche.

 

 

Quelle est la plus grande leçon que vous ayez apprise depuis que vous êtes titulaire ?

 

J’ai appris à renoncer à être parfaite ! Ces trois dernières années ont été très intenses. Devenir titulaire, même après cinq ans en tant qu’adjointe, c’est un grand chamboulement et un véritable projet de vie. Je mange pharmacie, je respire pharmacie... La pharmacie est même une troisième personne dans mon couple ! Je dois être à la fois pharmacienne, comptable, gestionnaire, manager, communicante… et la fac ne nous y a pas formés. Il m’a fallu frôler le burn-out pour réaliser que je ne pouvais pas être à 100 % sur tous les fronts. Peu à peu, j’ai accepté cette frustration.

 

"Il faut une certaine dose de naïveté et d’innocence pour faire le pas et devenir titulaire. J’avais pile poil ce qu’il fallait ! Ensuite, on se prend un grand tsunami dans la figure et on découvre ce qu’est vraiment la vie de pharmacien."

 

 

Comment décririez-vous vos collaboratrices ?

 

J’ai une super équipe. Elles sont très soudées et ça se ressent auprès des patients. J’ai vraiment grandi grâce à elles : j’ai appris à être à l’écoute, à me tenir à ce que je dis, à être dans une relation donnant-donnant.

Winpharma selon Lolita

Que vous a apporté Winpharma pendant votre période d'installation ?

 

D’abord, des liens humains ! Lors de ma première année d’installation, j’ai beaucoup travaillé... et je me suis isolée. Certes, il y avait les contacts avec la patientèle, mais j’étais très seule avec mes questions et mes doutes. Mon premier séminaire Winpharma à La Réunion a été une révélation. J’y ai rencontré aussi bien des pharmaciens qui avaient 30 ans de bouteille que d’autres qui commençaient, comme moi. Les moments d’échange étaient à la fois rassurants et enrichissants. Nous abordions tous les sujets : comment régler une situation tendue au sein de l’équipe, comment créer une promotion avec un panachage... Le séminaire m’a offert une respiration grâce à cette mise en contact avec tout un réseau de pharmaciens.

 

"Que ce soit en séminaire ou dans mes échanges avec l’équipe Winpharma, j’ai l’impression de faire partie d’une grande famille : on est là pour se serrer les coudes !"

 

Ce contact humain, je l’ai aussi ressenti lors de mon accompagnement au quotidien : Gilles et Karen de Winpharma m’ont épaulé tout au long de mon installation. Ils ont notamment été très présents lorsque j’ai décidé d’automatiser la gestion de mes commandes grâce au module winAutopilote.

 

Son expérience winAutopilote

Pourquoi avez-vous décidé de passer à la gestion automatisée de vos commandes ?

 

Je constatais que je n’arrivais pas à maîtriser mon stock et qu’il avait tendance à augmenter. Je manquais aussi de temps : il suffisait d’un coup de rush ou de la visite d’un représentant pour que la commande de midi passe à la trappe. 

 

"Après un peu plus d’un an d’utilisation de winAutopilote, j’ai gagné 6 000 € de trésorerie !"

 

Le gain de temps est également important, ce qui est crucial pour une pharmacie ouverte en continu comme la mienne. Et puis, je n’aurais sans doute pas autant profité de La Réunion si les commandes et réceptions n’avaient pas été automatisées : j’ai pu laisser la pharmacie entre les mains d’un remplaçant en toute sérénité. Plus largement, l’automatisation m’incite à me structurer, à mettre à plat mon fonctionnement, à lister produit par produit mes canaux d’achat…

 

 

Si votre officine a gagné du temps en utilisant winAutopilote, comment réinvestissez-vous ce temps ?

 

Mes collaboratrices consacrent moins d’énergie à des tâches rébarbatives comme la réception des commandes. Elles ont plus de temps au comptoir ou pour gérer la mise en place des produits. Quant à moi… j’espère en profiter pour prendre un peu plus soin de ma santé, m’accorder le droit de souffler, être un peu égoïste. Tiens : ce matin, avant l’ouverture, je suis allée faire du sport pour la première fois depuis... très, très longtemps !

 

"Plus besoin de compter que nous avons bien reçu quatre boîtes de Doliprane et six boîtes de Lysopaïne, on ne contrôle plus que le stock final !"

 

Avec l'arrivée du COVID-19, winAutopilote nous a apporté un gain mental +++, ainsi qu'un temps fructifié au comptoir. Une belle aide pendant le COVID où nous avons été en sous-effectif. Mon équipe a pas mal été bousculé ces derniers temps entre les arrêts et les congés maternité, avec l'arrivée de nouveaux collaborateurs, le passage des commandes a continué à se faire normalement ! Dans d'autres circonstances, il peut aussi permettre au titulaire de s'octroyer ce temps en temps libre !!

 

"winAutopilote a été un bon "copilote" pour moi !"

Sa vision

De quelles valeurs le monde aurait-t-il plus besoin aujourd’hui ?

 

On manque d’authenticité, d’humilité. Des valeurs simples ! Être droit, dire les choses telles qu’elles sont... J’apprends à le faire tous les jours, et ce n’est pas évident au sein d’un métier qui a ses ambiguïtés : nous sommes à la fois commerçants et professionnels de santé.

 

 

Si vous pouviez claquer des doigts et confier l’une de vos tâches actuelles à un logiciel, laquelle serait-elle ?

 

Je n’ai même pas besoin de réfléchir : vérifier que les taux de remise négociés avec nos partenaires grossistes et génériquaires sont bien appliqués ! Par manque de temps mais aussi parce que je ne savais pas comment m’y prendre, je ne m’en suis pas occupée pendant longtemps… Et, l’année dernière, j’ai remarqué qu’il y avait des erreurs dans les remises, promises oralement. Quand mon associé et moi avons finalement fait appel à une société extérieure pour faire le calcul de ce que nous devions réclamer, celui-ci s’élevait à… 12 000 € pour les grossistes et 8 000 € pour les génériquaires ! C’est une somme énorme. Après trois ans à me payer parfois moins que mes salariées, à ne pas donner de primes, à travailler 65 h par semaine, à prendre seulement trois semaines de vacances par an... j’avais l’impression que je n’arriverais jamais à joindre les deux bouts. Et voilà que j’avais un gros élément d’explication ! Depuis janvier, nous avons enfin un contrat écrit avec notre grossiste. Et, lors du dernier séminaire Winpharma en Corse, j’ai appris que le contrôle des remises étaient un sujet de réflexion pour une version future.

Vous souhaitez plus d’informations sur winAutopilote ?

* Champs obligatoires