Comment Benoît a pu se recentrer sur le cœur de son métier

Même si Benoît se doutait qu’il passait beaucoup de temps sur les commandes, il le sous-estimait considérablement ! Non seulement winAutopilote l’a soulagé de cette charge mais, en plus, l’outil prend en compte plus de paramètres, de canaux et de catalogues que Benoît n’en était capable. Depuis, il a pu se recentrer sur la partie de son métier qu’il préfère : le contact humain. Pour lui, le pharmacien a un rôle crucial à jouer, car il est la dernière personne entre le patient et le médicament. Réduire à son minimum le temps passé sur les commandes, c’est en avoir d’autant pour vérifier les posologies et les interactions médicamenteuses !

Les modules Winpharma utilisés par Benoît
winAutopilote
Demander plus d’informations
Son parcours
Winpharma selon Benoît
Son expérience winAutopilote
Sa vision
Son parcours

Par quelles étapes êtes-vous passé avant de devenir titulaire ?

 

J’ai fait une fac de pharma à Caen puis j’ai travaillé un an dans une pharmacie à Vire et cinq ans et demi dans une autre à Honfleur. J’ai pu me frotter à la gestion d’une officine, apprendre tout ce qu’on ne nous apprend pas en cours. Et, lorsque j’ai voulu m’installer, j’ai trouvé ma pharmacie grâce à un négociateur, près de Caen.

 

 

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre officine ?

 

L’ambiance au sein de l’équipe et surtout la relation avec les patients. C’est une officine à taille humaine, nous connaissons bien notre clientèle. La pharmacie où j’étais avant, à Honfleur, était très grosse, il y avait beaucoup de passage et une certaine saisonnalité. Je préfère le contact humain que je peux développer ici. Certaines personnes sont un peu comme nos grands-parents et, lorsqu’ils sont atteints d’une maladie, ça nous touche. Récemment, une cliente a perdu sa fille qui avait à peu près mon âge. Nous sommes forcément affectés par ces annonces.

Winpharma selon Benoît

Pourquoi avez-vous choisi Winpharma ?

 

Lorsque je travaillais à Honfleur, nous utilisions un autre logiciel. Avec la mise en place de nouvelles réglementations, il fallait changer d’outil ou passer à une nouvelle version, chez le même éditeur. Comme je suis curieux et un peu geek, je me suis renseigné en allant à Pharmagora et en regardant des démonstrations sur internet.

 

"J’ai été particulièrement séduit par la simplicité d’utilisation de Winpharma et j’ai convaincu le titulaire de s’équiper."

 

Quand j’ai trouvé mon officine, elle utilisait déjà Winpharma : ça tombait bien !

 

 

Avez-vous un exemple d’interaction avec une personne de l’équipe Winpharma qui a vraiment fait une différence pour vous ou votre équipe ?

 

Je me souviens d’un bon moment d’échange pendant une matinée où Alexandre Karpov s’était déplacé avec un développeur de l’équipe de Moscou et un autre de l’équipe d’Arzon. Ils venaient voir comment se passait le déploiement de winAutopilote, car je faisais partie des premières pharmacies à l’avoir mis en place. Nous avons pu partager nos réflexions et suggérer des améliorations. C’était vraiment appréciable.

Son expérience winAutopilote

Qu’est-ce qui vous a convaincu de passer à la gestion automatisée des commandes de winAutopilote ?

 

J’ai assisté à une conférence d’Alexandre Karpov lors des rencontres Pharmactiv, au cours de laquelle il présentait winAutopilote et les importants gains de temps permis par ce nouveau module. J’avais très envie de tester ça. La mise en place n’a pas été de tout repos : il a fallu réfléchir aux différents canaux d’approvisionnement, aux filtres… mais, à la fin, on sait que l’ordinateur va commander le bon produit via le bon canal. Nous étions suivis par un coach avec qui nous avions des rendez-vous assez fréquents au début. Il nous permettait de faire le bilan de nos avancées, de chercher les choses à améliorer… Entre deux rendez-vous, on pouvait poser nos questions sur le forum winPlateforme et être rappelé rapidement.

 

 

Avec winAutopilote, qu’avez-vous appris sur votre officine que vous n’imaginiez pas ?

 

Le temps que l’on consacrait aux commandes ! On a l’impression que ce n’est pas si long parce que la gestion des commandes est répartie en plein de petits moments mais, quand on sort les statistiques, cela représente en fait beaucoup d’heures cumulées.

 

 

Avez-vous observé une vraie différence lors du passage à la gestion automatisée des commandes ?

 

J’ai constaté un vrai gain de temps. Alors que je passais deux commandes par jour, je n’ai maintenant plus qu’à en vérifier une rapidement le soir. Le temps gagné me permet de mieux contrôler les ordonnances. Et puis je pars plus serein !

 

 

Avez-vous le sentiment que la gestion du stock de votre officine est plus clair grâce à winAutopilote ?

 

Plus clair et surtout mieux géré, plus rationalisé. Mettre en place winAutopilote nous a permis d’établir des règles qui n’étaient pas là avant. L’ordinateur va commander en fonction du type de produit, de sa rotation...

 

"winAutopilote est capable de prendre en compte tout un tas de paramètres que l’on passerait un temps fou à appliquer si on le faisait nous-mêmes."

Sa vision

Si vous pouviez claquer des doigts et confier n’importe laquelle de vos tâches actuelles à un logiciel, laquelle serait-elle ?

 

La gestion des ruptures pour les génériques ! Quand ça arrive, c’est un gros problème car je suis obligé de rechercher dans un autre labo si ce générique est disponible.

 

 

Quelle est votre plus grande valeur ajoutée par rapport à un logiciel, aussi perfectionné soit-il ?

 

L’analyse des ordonnances, la vérification des interactions médicamenteuses et, surtout, les posologies. J’ai par exemple eu le cas d’un médecin qui avait prescrit un produit pour un enfant et s’était trompé de ligne dans son logiciel. Difficile de faire « une bouffée, trois fois par jour » d’un produit pour le nez ! J’ai pu retrouver le bon produit, qui était pour les poumons. C’est notre rôle : nous sommes des gardes-fous, la dernière personne entre le médicament et le patient.

 

 

De quoi le monde a-t-il plus besoin aujourd’hui, selon vous ?

 

De plus de relationnel, surtout dans le climat actuel qui est assez particulier, très tendu. J’aimerais que les gens communiquent plus.

Vous souhaitez plus d’informations sur winAutopilote ?

* Champs obligatoires